Jim Miller atteint son objectif pour l'UFC 300, des années après son plan de retraite à l'UFC 200

Publié : Mercredi 10 avril 2024 21:05:09 334

Jim Miller atteint son objectif pour l'UFC 300, des années après son plan de retraite à l'UFC 200

C'est normal que Jim Miller ait lancé les festivités de la semaine de combat de l'UFC 300 mercredi, étant donné les années de préparation.

Voir la carte de l'UFC 300 (Las Vegas)


Comme il l'a fait des douzaines de fois avant et après les combats, Miller (37-17 MMA, 26-16 UFC) a accueilli les journalistes avec le sourire en s'asseyant et en prenant le micro - mais le moment était unique.

Jim Miller, 40 ans, est sur le point d'entrer dans l'histoire, comme en témoignait sa tenue. Il portait une veste noire de l'UFC 100, qui lui a été offerte lorsqu'il a combattu Mac Danzig lors de cet événement historique en 2009 - sept ans avant de participer à l'UFC 200 contre Takanori Gomi.

Ces deux combats ont été des victoires pour Miller, qui espère compléter le triplé samedi contre Bobby Green (31-15-1 MMA, 12-10-1 UFC) à la T-Mobile Arena.

Qu'il gagne ou qu'il perde, il sera le seul combattant à avoir participé aux trois événements historiques. Le caractère unique du moment n'échappe pas à Miller, qui a expliqué que son parcours n'indiquait pas forcément que cela serait possible.

"Cela signifie que j'ai atteint un objectif que je me suis fixé et qui était un défi", a déclaré Miller. "Je pense que j'ai commencé à parler de combattre sur cette carte en 2020, peut-être en 2019, quelque chose comme ça - et nous y sommes et je suis présent. Quand j'ai commencé à en parler, c'était comme, 'OK, peut-être que je me traînerai jusqu'à cette carte'."

Les premières étapes du long processus de Miller, où il exprimait son désir de combattre à l'UFC 300 tout en réalisant des performances pour maintenir sa place sur la liste, rappellent son attitude avant l'UFC 200 en 2016. Le plan était simplement d'y arriver, avec un avenir incertain au-delà.

"C'est un peu ce que je faisais pour l'UFC 200 ", a déclaré Miller. "J'ai traversé une période très difficile en 2015 et début 2016. C'était comme, 'Mec, passons l'UFC 196 , et je vais dire à Joe Silva et à tout le monde que je veux combattre à l'UFC 200 , et puis on arrêtera.' C'était un peu l'idée. C'était comme : 'Hé, voyons si je peux me traîner jusqu'à l'UFC 300 .' L'endroit où j'étais quand j'ai commencé à en parler était différent de celui où je suis maintenant."

"J'ai l'impression que ma carrière se divise en quatre parties à ce stade - la période avant la maladie de Lyme, la maladie de Lyme, puis la sortie de la maladie de Lyme et la façon de faire fonctionner ce truc en étant un poids léger de plus de 35 ans. C'est en gros le baiser de la mort. Maintenant, que j'ai compris et que j'ai les bonnes personnes autour de moi, c'est cool d'être là, et je serai content quand il y aura des questions qui ne tourneront pas autour de l'UFC 300 ."


Source : MMA Junkie


Voir aussi les articles suivants :
UFC 300 - Embedded : Vlog Series - Episodes 1 à 3 | Las Vegas
UFC 300 - Alex Pereira vs. Jamahal Hill : Media Day Live Stream | Las Vegas
Marc Montoya livre ses réflexions et analyses sur le combat pour le titre poids paille entre Zhang Weili et Yan Xiaonan | UFC 300
Diego Lopes pense qu'il a une occasion en or de marquer les esprits | UFC 300
UFC 300 - Séance d'autographes : photos | Las Vegas
UFC 300 - La pesée officielle : résultats, vidéos, photos, faceoffs | Las Vegas




Fiche combat et prono

Bobby Green vs. Jim Miller

UFC 300 - Bobby Green vs Jim Miller