Henry Cejudo a pris une décision

Publié : Samedi 24 février 2024 09:02:47 452

Henry Cejudo a pris une décision

L’ancien double champion, Henry Cejudo, fait marche arrière dans sa décision et ne prendra pas sa retraite après sa défaite à l'UFC 298 : « Je ne peux tout simplement pas partir comme ça »

Le champion olympique et ancien détenteur de deux titres de l'UFC a annoncé vendredi sur sa chaîne YouTube qu'il ne prendrait pas sa retraite du MMA après sa défaite à l'UFC 298 contre Merab Dvalishvili, faisant marche arrière sur ses promesses pré-combat selon lesquelles le combat était tout ou rien pour lui.

« Je ne peux tout simplement pas laisser ça se passer comme ça. Je ne peux tout simplement pas », a déclaré Cejudo. « Autant que ça fasse mal. Encore une fois, les gars, j'accepte la défaite. Mais je ne peux pas accepter la défaite en sachant comment je suis sorti de ce combat. La défaite en elle-même ne me dérange pas. Peut-être juste la façon dont j'ai combattu - être essoufflé, ne pas essayer de le mettre KO parce que j'étais fatigué - je pense que c'est ça qui me dérange vraiment. Donc à partir d'aujourd'hui, les gars, je m'apprêtais à annoncer ma retraite - il y a quelques jours, j'ai littéralement fait toute une vidéo sur ma retraite, remerciant ma famille, remerciant mes amis, remerciant tout le monde qui a été là. »

« Mais avec le temps qui passe et après avoir eu la chance de parler à beaucoup de légendes - j'ai appelé Daniel Cormier, j'ai parlé à Quinton ‘Rampage,’ j'ai parlé à beaucoup de gars que je respecte et qui sont passés par là. Et tu sais quoi, Henry ? Regarde ta situation. Tu es sorti et tu as combattu le n°1 mondial [Aljamain Sterling], tu as perdu à la décision partagée. Tu es sorti et tu as pratiquement combattu le meilleur gars au monde [Dvalishvili], parce que quand ce gars aura l'opportunité de combattre Sean O'Malley ou 'Chito' Vera, ça va être facile pour lui. J'ai pensé la même chose que Sean. J'étais comme Sean : "Ce mec est f****** négligé, ce mec est X, Y, et Z." Mais c'est différent quand vous vous retrouvez dans la cage.

« C'est différent quand tu as un rythme, et un gars qui n'a pas nécessairement cette puissance de KO ou cette précision, mais qui a juste cette détermination en lui, et c'est ça qui le rend dangereux. Ce n'est pas nécessairement sa lutte. C'est son seuil de tolérance, c'est sa capacité à continuer à augmenter le rythme, et à maintenir ce rythme sans s'épuiser. Il m'a eu. J'accepte la défaite. Mais je ne peux pas en rester là. Je ne peux tout simplement pas, mec. »

Cejudo, 37 ans, a subi une défaite écrasante aux mains de Dvalishvili samedi dernier à l'UFC 298 . Cejudo a été surpassé et dépassé par Dvalishvili tout au long de l'affrontement épuisant de 15 minutes. Pire encore, le lutteur olympique a concédé cinq takedowns à Dvalishvili et a été contrôlé de manière spectaculaire dans la seconde moitié du combat, Dvalishvili soulevant même Cejudo au-dessus de sa tête et sprintant à travers la cage dans une scène rappelant le légendaire rematch entre Matt Hughes et Frank Trigg en 2005.

Ce fut la défaite la plus convaincante de Cejudo depuis le KO au premier round qu'il a subi aux mains du champion de l'époque Demetrious Johnson en 2016, et « Triple C » a fait beaucoup d'introspection depuis, réfléchissant à sa décision de revenir à la compétition après trois ans d'absence. Cejudo a initialement pris sa retraite en mai 2020 après avoir vaincu Dominick Cruz pour devenir l'un des deux seuls combattants à défendre des ceintures de l'UFC dans deux catégories de poids différentes.

« J'aurais probablement été mieux si je n'étais jamais revenu dans le sport, car j'ai pris ma retraite et j'ai pris ma retraite au sommet », a reconnu Cejudo. « Pourquoi ai-je pris ma retraite en premier lieu ? J'ai tout accompli. Il n'y avait aucun motivateur. Vous voulez partir en tant que combattant au sommet pour le reste de votre vie. Si je pouvais l'avoir fait comme Khabib [Nurmagomedov], ce serait génial. Mais je dirai ceci, il y aura toujours des 'et si' avec des gars qui n'ont jamais été là-bas et qui n'ont jamais essayé. Et ce que je peux dire dans ma position, c'est que le spectacle continue.

« Est-ce que Dana White avait raison de dire que je laissais trois ans derrière moi ? Oui, je lui accorde. En le reconnaissant maintenant, la façon dont je me suis senti samedi, la façon dont la situation s'est déjà déroulée, tu commences à psychologiquement te dire : 'M****, ces mecs ont-ils raison ?' Si je pouvais tout changer, je ne reviendrais probablement jamais - mais maintenant que je suis de retour, maintenant je dois faire face aux conséquences. Et pour cette raison, mec, je ne peux tout simplement pas partir comme ça.

« Donc je suis là aujourd'hui, mesdames et messieurs, revenant sur ma parole en tant qu'homme, vous affrontant, vous les gens, vous mes fans, vous ma famille, vous mes amis, vous les haters, que je ne peux tout simplement pas partir comme ça. Et les gars, pour le dire simplement, ce n'est pas encore fini avec Triple C. »


Source : MMA Fighting